Argentine : pas si fou « El Loco »

Drapeau argentin

Peste et famine vont sévir, le délire ultralibéral anéantir les acquis sociaux, et les sauterelles ravager les cultures. C’est, à peine caricaturé, la réaction de la plus grande partie de la presse française (notamment Ouest France, FranceTVinfo, France24, LaTribune, Alternatives économiques…) à l’arrivée au pouvoir, le 10 décembre, en Argentine de Javier Milei, élu sur un programme libertarien, c’est-à-dire de réduction drastique du rôle de l’État sur les plans économique et sociétal. Le récit dominant en France serait que l’économie argentine, déjà engluée dans une profonde crise caractérisée par une corruption endémique et une inflation de 160 %, la plus élevée au monde actuellement, allait être définitivement mise à terre par cette expérience ultralibérale absurde tentée par « el loco » (le fou, surnom de Javier Milei) dont on se demande bien par quel aveuglement 55 % d’Argentins ont voté pour lui.

Lire la suite sur Contrepoints

Sur le même thème

Sur le même thème

Le milliardaire anonyme qui possède le P*rno

Le milliardaire anonyme qui possède le P*rno

Une enquête et un réquisitoire sans voyeurisme contre le p*rno en commençant par montrer les fortunes que cela génère. Et surtout la très grande discrétion des détenteurs de cette industrie. La 2e partie de la vidéo propose un ensemble de réflexions logiques sur les...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This