Avortement en Espagne : conflits d’intérêts majeurs

avortement

En 2010, le Gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero a adopté une nouvelle loi sur les délais de recours à l’avortement qui a élargi la légalité de l’avortement en Espagne. Antérieurement à cette loi, les femmes en Espagne ne pouvaient obtenir un avortement que dans trois cas spécifiques : le viol, le risque pour la santé physique et psychologique de la mère et la malformation du fœtus. Cependant, en vertu de cette législation récente, les femmes peuvent avorter pour n’importe quelle raison jusqu’à quatorze semaines de grossesse ou jusqu’à vingt-deux semaines si l’enfant à naître présente une anomalie génétique. Bien que la loi fût adoptée il y a plus d’une décennie, ce n’est qu’en juin de cette année que la Cour constitutionnelle espagnole a rendu son arrêt sur la constitutionnalité de cette loi… avec des juges ayant des conflits d’intérêts manifestes.

Lire la suite sur le site de l’ECLJ

Catégorie : Avortement

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This