Canada : euthanasie des malades mentaux

euthanasie

D’éminents psychiatres canadiens ont averti que le pays n’était « pas prêt » pour l’expansion prochaine de l’euthanasie aux personnes atteintes de maladie mentale. Comme l’indiquait un récent article d’opinion du National Post, sept des 17 présidents de psychiatrie ont écrit au ministre canadien de la Santé, Mark Holland, et au ministre de la Justice, Arif Virani, pour demander au gouvernement fédéral du premier ministre Justin Trudeau de suspendre l’expansion de l’aide médicale à mourir (AMM). Le 9 mars 2024, l’euthanasie au Canada, ou l’aide médicale à mourir comme on l’appelle, s’étendra pour inclure les personnes souffrant uniquement de maladie mentale. C’est le résultat de l’adoption en 2021 du projet de loi C-7, qui a également permis aux malades chroniques – et pas seulement aux malades en phase terminale – d’être admissibles à ce que l’on appelle l’aide médicale à mourir.

Lire la suite sur UVVC
NDLR. Cette situation n’est pas sans rappeler celle du 3e Reich. En octobre 1939 a été lancé un programme d’euthanasie pour les Allemands jugés imparfaits. Entre 50 000 et 100 000 Allemands issus de maisons de vieillesse, d’établissements psychiatriques et autres centres de détention furent systématiquement gazés. Ils ont précédé les juifs, les tziganes et autres « primates inférieurs » sous la houlette des scientifiques nazis.

Catégorie : Fin de vie | Handicap

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This