De la censure à la criminalisation de la dissidence

liberté d'expression

Une bataille majeure se prépare dans le monde occidental sur le principe fondamental de la liberté d’expression. Nos droits à la liberté d’expression n’ont jamais été aussi fragiles. En pleine nuit, en France, une nouvelle loi a été adoptée par l’Assemblée nationale, qui considère comme un délit le fait de critiquer les injections d’ARNm. Les critiques l’appellent la loi Pfizer. Elle prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 45.000 euros et éventuellement trois ans de prison. Comme dans tous les pays occidentaux, les critiques à l’encontre de la plateforme ARN messager font l’objet d’une vaste censure.

Lire la suite sur Epoch Times
Voir également « L’État de sécurité nationale et l’inversion de la démocratie »

Etiquettes : censure | dissidence | Loi

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Qui est à la tête de l’OMS ? C’est quelqu’un qui n'a pas été élu, qui n'a aucune compétence scientifique ni médicale, et qui a commencé sa carrière en Éthiopie dans le bureau politique d'un groupe terroriste, accusé de détournement de fonds et de génocide ! Dans cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This