Délation, censure et corruption

liberté d'expression

Le mercredi 6 mars, l’Assemblée nationale a voté projet de loi en première lecture « visant à renforcer la réponse pénale contre les infractions à caractère raciste, antisémite ou discriminatoire » paraissant assez surréaliste dans une société qui se prétend libérale. L’apparition du caractère « non public » est inquiétante ! « Art. 225-16-4. – La provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée est punie d’une amende de 3 750 euros. » Suffit-il que j’informe les services de police que mon voisin, avec lequel je suis en conflit, a tenu des propos racistes, pour qu’il soit puni ? Réveillons les corbeaux ! On ne peut manquer se rappeler une période où la dénonciation était devenue la norme ! Étonnant d’ailleurs que ne soit pas précisée la rémunération du délateur. 

Lire la suite sur France-Soir
Voir également sur Tocsin « Des dîners de famille aux groupes WhatsApp : la loi macroniste qui veut tout surveiller ! » avec Jean-Yves Le Gallou, ancien député européen, ancien haut-fonctionnaire président de la fondation Polémia, cofondateur de l’Institut Iliade, auteur dernièrement de “La Société de propagande : Manuel de résistance au goulag mental” aux éditions la Nouvelle Librairie (2022)
NDLR. Le texte doit bien sûr encore passer devant le Sénat. Mais le simple fait le projet de loi ait pu ainsi être voté à l’Assemblée nationale sans quasiment aucune opposition, dans un silence quasi total des médias mainstream est terriblement inquiétant.

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Qui est à la tête de l’OMS ? C’est quelqu’un qui n'a pas été élu, qui n'a aucune compétence scientifique ni médicale, et qui a commencé sa carrière en Éthiopie dans le bureau politique d'un groupe terroriste, accusé de détournement de fonds et de génocide ! Dans cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This