Disney : l’idéologie impose un cadre que l’imagination ne dépasse plus

disney

S’il se réjouit des déclarations du patron de Disney, Samuel Fitoussi, auteur de Woke Fiction – Comment l’idéologie change nos films et nos séries, demeure prudent. Selon lui, le wokisme « invisible » est toujours bien présent. « Cette annonce est un changement dans une bonne direction, tant la politisation des scénarios produits par Disney ces dernières années avait nui à la qualité des films. Mais je resterais prudent, parce qu’il existe deux types de wokisme dans les films et les séries. D’abord, celui que l’on voit, qui attire les critiques et agace le plus les spectateurs, c’est-à-dire les discours militants explicites ou les changements idéologiques évidents (l’introduction de personnages non-binaires, les infidélités flagrantes aux œuvres originales, etc.). Là-dessus, on peut imaginer que Disney reculera pour soigner son image et se réconcilier avec une partie du public. Mais il y a un autre wokisme, plus insidieux, c’est celui qu’on ne voit pas, justement parce qu’il ne se manifeste pas par des présences mais par des absences. »

Lire la suite sur Factuel

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This