Fin de vie : Emmanuel Macron interrompt sa valse-hésitation

(…) Quitte à faire un pas en arrière après deux pas en avant. Exemples : le 31 mars 2022, lors d’un déplacement en Charente-Maritime, Emmanuel Macron s’était prononcé en faveur d’une évolution de la loi française « vers le modèle belge ». Le 23 septembre 2023, devant le Pape, à Marseille, il avait confié qu’il « n’aimai[t] pas le mot d’euthanasie » et que « la mort, c’est un moment de vie, pas un acte technique ». Le plus récent des discours du président de la République sur ce projet de loi est celui qu’il a tenu le 8 novembre devant les francs-maçons réunis à l’occasion du 250e anniversaire du Grand Orient de France : « Le droit de mourir dans la dignité [est] une cause qui doit trouver une traduction dans une loi de liberté et de respect. » Cette fois, en reconnaissant ce « lien » entre le gouvernement et les francs-maçons, le président de la République est sorti du flou.

Lire la suite sur la Sélection du Jour

Catégorie : Fin de vie | Politique

Sur le même thème

Sur le même thème

Le coup de Poker d’Emmanuel Macron

Le coup de Poker d’Emmanuel Macron

Comprendre en 8 minutes le coup de poker du Président et pourquoi le RN va perdre les législatives... « Oui, notre président à décider de nous faire un all-in comme on dit au poker : il met tout sur la table, mais pas à n’importe quel moment, et pas forcément...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This