Nucléaire : le rapport parlementaire qui étrille trente ans de « divagation politique »

On se doutait que ce serait sévère. C’est encore plus que cela. Comme si, au terme de six mois de travaux et de 150 heures d’auditions devenues virales par les députés, les bras leur en étaient tombés. «Souvent, nous sommes passés de l’incompréhension à la surprise, jusqu’à la consternation», écrit le député Renaissance Antoine Armand, en préambule du rapport de la Commission d’enquête sur les raisons de la perte de souveraineté énergétique. « Le récit qui s’est reconstitué devant nous, c’est bien le récit d’une lente dérive, d’une divagation politique, souvent inconsciente et inconséquente, qui nous a éloignés et de la transition écologique et de notre souveraineté énergétique ».

Lire la suite sur lefigaro.fr

Sur le même thème

Sur le même thème

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Le projet de loi ouvrant l’aide à mourir entre dans une nouvelle étape. Après les auditions de différents acteurs fin avril, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a démarré le lundi 13 mai en fin de journée l’examen du texte. Les 71 députés de la commission...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This