Projet de loi sur les dérives sectaires : lettre aux députés

Bon sens

« L’heure est très grave pour notre démocratie, nos libertés fondamentales, la liberté des débats scientifiques, la liberté de s’exprimer des médecins et des scientifiques, et la protection des lanceurs d’alerte. Vous allez devoir voter prochainement un projet de loi [1] visant à « renforcer la lutte contre les dérives sectaires ». Dans ce texte de loi, pourtant récemment expurgé par le Sénat de trois articles dangereux pour notre vie républicaine et démocratique, notamment l’article 4 et 5,  visant à instaurer des nouveaux délits dans le Code Pénal, la commission des lois a jugé bon de restaurer ces articles qui n’ont trouvé droit de cité que dans les pires dictatures… »

Lire la suite sur Bon Sens
NDLR. Après l’Appel du 1er février du Docteur Nicole Delépine, c’est au tour de l’association Bon Sens de produire un document de grande qualité et très bien documenté sur ce projet de loi sur les dérives sectaires. À lire notamment la rétrospective de toutes les condamnations des laboratoires français​​​​​​​ coupables « de mise en danger de la santé, escroquerie, homicides et blessures involontaires, trafic d’influence et d’obtention indue de mise sur le marché », pardonnez du peu !​​​​​​​​​​​​​​ 
Si le monde médical est très attentif, on ne peut que s’étonner de ne voir quasiment pas de réaction du côté des religions qui sont pourtant aussi directement concernées.

Sur le même thème

Sur le même thème

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Depuis plusieurs semaines, de nombreux d’observateurs, tant en France qu’à l’international, s’interrogent dans les médias sur l’état de santé d’Emmanuel Macron. Le médecin de l’Élysée est là pour s’assurer de la santé du président de la République. Il doit également...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This