Communiqué du Pr Henri Joyeux suite à sa condamnation

Henri Joyeux

La médecine française serait-elle fragilisée ? Doit-on capituler ou résister ? J’ai pris acte de la sanction de la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins, notifiée le 1er septembre 2023 : « Interdiction d’exercer la médecine pendant 2 ans du 1er janvier 2024 à 0 h au 31 décembre 2025 à minuit ». Je la respecterai. Je ne pourrai pas prescrire quand c’est nécessaire à ceux qui me font confiance, ni vacciner ceux qui me le demandent et qui en ont vraiment besoin, en considérant les risques épidémiques. Je rappelle que pendant mon activité médicale à l’Institut du cancer de Montpellier durant 50 ans, j’ai toujours et exclusivement exercé dans le domaine public ; mes actes médicaux sont toujours restés gratuits depuis l’arrêt de mon activité de chirurgien du cancer à l’âge de 69 ans. Je serai donc empêché d’exercer mon métier de médecin pendant 2 ans.

Lire la suite sur Alternatif bien-être

Signer ici la pétition contre la décision de l’Ordre des médecins

Sur le même thème

Sur le même thème

Traité pandémie : échec (mais pas mat…)

Traité pandémie : échec (mais pas mat…)

L'OMS, forcée, semble reculer sur son traité pandémie. Mais les pervers ne sont jamais à court de tours dans leur sac... Ce d'autant moins qu'ils peuvent toujours s'appuyer sur la prostitution journalistique indéfectible des titres mainstream. Pourtant, la résistance...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This