Fin de vie : le sermon des responsables religieux

Religions

Une loi « inopportune », une « rupture de civilisation », un « basculement anthropologique majeur », une « profanation de l’acte de soin »… Entendus par la commission spéciale de l’Assemblée nationale chargée de mener les travaux sur le projet de loi relatif à « l’accompagnement des malades et de la fin de vie », ce mercredi 24 avril, les représentants des cultes religieux ont affiché une parfaite unanimité contre la réforme. En l’absence du grand rabbin de France, Haïm Korsia, qui n’a pas pu être présent et qui fournira une contribution écrite, les responsables religieux ont méthodiquement dénoncé l’esprit et le contenu du texte, fermement et sans concession opposés « l’aide à mourir », une appellation qu’ils jugent d’ailleurs dissimulatrice, lui préférant « euthanasie » ou « suicide assisté ». « Ce qui est humain, me semble-t-il, c’est la vérité », a blâmé l’archevêque de Rennes, Pierre d’Ornellas, « Un modèle qui rompt une digue essentielle ».

Lire la suite sur LCP – Assemblée Nationale

Catégorie : Fin de vie | Spiritualités

Sur le même thème

Sur le même thème

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Le projet de loi ouvrant l’aide à mourir entre dans une nouvelle étape. Après les auditions de différents acteurs fin avril, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a démarré le lundi 13 mai en fin de journée l’examen du texte. Les 71 députés de la commission...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This