Tuer les gens, tuer la terre

Pour bibliographie) (5)

Bruno Dallaporta et Faroudja Hocini

Éditions des Compagnons d’humanité

La passion euthanasique dans nos démocraties est-elle un progrès de nos sociétés libérales ou le signe d’une dérégulation symbolique profonde ? La question qui se pose à nous est : faut-il faire tomber l’interdit de donner la mort ? Quelles conséquences pour une civilisation ? Pour les grandes vulnérabilités ? Loin des oppositions habituelles pour/contre, progressistes/conservateurs, qui orientent les débats sur la dépénalisation de l’euthanasie et du suicide assisté, Bruno Dallaporta et Faroudja Hocini proposent ici une analyse fine des présupposés animant les camps qui se font face. Mais une troisième voix se fait entendre : celle des valeurs du soin, que nos applaudissements avaient fait retentir lors de la crise pandémique. La force argumentative du texte tient en son propos clair et synthétique, distinguant les cinq situations qui amènent le médecin à participer à la mort de la personne malade. Cet ouvrage permettra à tout lecteur de sortir de la confusion, et passer ainsi du réflexe à la réflexion.

Lire la suite sur la Fnac

Sur le même thème

Sur le même thème

Le RN ? C’est quoi l’extrême droite ?

Le RN ? C’est quoi l’extrême droite ?

Dans cet entretien avec le politologue belge Christel Lamère Ngnambi, David Nadaud revient sur la montée du Rassemblement National en France et sur l'éventualité d'une nomination de Jordan Bardella au poste de Premier ministre. L’occasion d’aborder les diverses...

lire plus
Un chien plutôt qu’un enfant

Un chien plutôt qu’un enfant

Elle est vétérinaire, journaliste sur RTL, et a écrit un livre sur le sujet : autant de raisons d'être bien accueillie quand elle affirme avoir donné à son chien Colonel « la place de l'enfant qu'elle a décidé de ne pas avoir ». Dans son...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This