Fin de vie : une loi à la dérive avant même d’avoir quitté le port

Fin de vie Assemblée nationale

Les garde-fous qui ont mis plusieurs années à sauter en Belgique et au Canada ont été levés en quelques jours. La condition du pronostic vital engagé pour le suicide assisté ou l’euthanasie a été remplacée par « une affection grave et incurable en phase avancée ou terminale », soit un spectre aussi large que vague. Certains députés voulaient inclure les mineurs. Le texte est à présent similaire aux modèles belge et canadien, en y ajoutant cette folie d’autoriser un proche du malade à lui donner la mort. L’exécutif a-t-il été dépassé par sa créature ? Ou bien a-t-il laissé les extrémistes pousser le curseur le plus loin possible, pour négocier un repli qui apparaîtrait comme modéré ? 

Lire la suite sur Gènéthique

Catégorie : Fin de vie | Politique

Sur le même thème

Sur le même thème

Le coup de Poker d’Emmanuel Macron

Le coup de Poker d’Emmanuel Macron

Comprendre en 8 minutes le coup de poker du Président et pourquoi le RN va perdre les législatives... « Oui, notre président à décider de nous faire un all-in comme on dit au poker : il met tout sur la table, mais pas à n’importe quel moment, et pas forcément...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This