Le gouvernement a-t-il peur d’Anticor ?

Justice

Le ministère de la Justice vient d’annoncer la prolongation de deux mois, jusqu’au 25 juillet 2024, de l’instruction de la demande de renouvellement de l’agrément de l’association de lutte contre la corruption Anticor. Dans un communiqué, l’association dénonce « une stratégie d’enlisement de la part du gouvernement, visiblement inquiet de renouveler l’agrément d’Anticor » et exprime son étonnement de voir sa demande instruite par une administration sous la tutelle du garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti, alors que ce dernier a l’obligation de se déporter de ce dossier. En effet, le ministre se trouve en position de conflit d’intérêts, Anticor ayant déposé une plainte contre lui en 2020.

Lire la suite sur France-Soir
NDLR. Cette affaire est particulièrement intéressante et révélatrice des manœuvres qui sont utilisés au plus haut niveau de l’État français pour bloquer l’action de la principale association de lutte contre la corruption. Voir la pétition en ligne.

Etiquettes : Anticor | Corruption

Sur le même thème

Sur le même thème

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Depuis plusieurs semaines, de nombreux d’observateurs, tant en France qu’à l’international, s’interrogent dans les médias sur l’état de santé d’Emmanuel Macron. Le médecin de l’Élysée est là pour s’assurer de la santé du président de la République. Il doit également...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This