Ils nous prendront tout, jusqu’au dernier arbre

Le bois de chêne, coupé puis vendu par l’Office national des forêts (ONF), est au cœur d’un vaste commerce illégal entre la France et la Chine. La chroniqueuse Tatiana Ventôse dévoile comment des traders asiatiques et des scieries françaises profitent du manque de contrôle de l’administration pour contourner l’interdiction d’exporter le bois brut hors de l’Union européenne.

Etiquettes : écologie

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This