IVG dans la Constitution : analyse d’un projet pernicieux

constitution

Par Twitter le 29 octobre, Emmanuel Macron a annoncé un projet de loi constitutionnelle inscrivant dans la Constitution « la liberté des femmes de recourir à l’IVG ». Il s’agirait d’ajouter à l’article 34 de la Constitution que « la loi détermine les conditions dans lesquelles s’exerce la liberté de la femme, qui lui est garantie, d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». Dans la Constitution, dont le rôle est de doter notre pays d’institutions, l’avortement arriverait comme un cheveu sur la soupe. Une telle modification constitutionnelle aurait une grave conséquence…

Lire la suite sur l’ECLJ 
Voir également « Les instrumentalisations idéologiques de la Constitution » et « La natalité s’effondre, Macron sanctuarise l’avortement »

Catégorie : Avortement | Politique

Sur le même thème

Sur le même thème

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Depuis plusieurs semaines, de nombreux d’observateurs, tant en France qu’à l’international, s’interrogent dans les médias sur l’état de santé d’Emmanuel Macron. Le médecin de l’Élysée est là pour s’assurer de la santé du président de la République. Il doit également...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This