IVG dans la Constitution : Emmanuel Macron réaffirme sa volonté

A l’occasion du 65ème anniversaire de la Constitution française, Emmanuel Macron a rappelé son souhait d’inscrire dans la Constitution « la liberté des femmes de pouvoir recourir à l’interruption volontaire de grossesse ». Avant de convoquer le Congrès à Versailles, il souligne vouloir accorder « les points de vue entre l’Assemblée nationale et le Sénat ». « Je souhaite que ce travail de rapprochement des points de vue reprenne pour aboutir dès que possible », a-t-il précisé. Au début de son discours, le président de la République a expliqué que la Constitution pouvait être révisée en cas de nécessité, « tout en s’assignant deux impératifs majeurs : être conséquent et être cohérent ». 

Lire la suite sur Gènéthique
NDLR. On ne pourra pas reprocher au président français d’être en effet cohérent avec la volonté politique et idéologique qu’il a affichée depuis son premier mandat. Le taux de recours à l’avortement atteint pourtant cette année son plus haut niveau depuis 1990, avec son cortège de drames et de vies brisées. Mais l’idéologie prime.

Catégorie : Avortement | Politique

Sur le même thème

Sur le même thème

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Depuis plusieurs semaines, de nombreux d’observateurs, tant en France qu’à l’international, s’interrogent dans les médias sur l’état de santé d’Emmanuel Macron. Le médecin de l’Élysée est là pour s’assurer de la santé du président de la République. Il doit également...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This