La course des nations pour gouverner l’IA

IA « Il est temps de s’inquiéter » : Geoffrey Hinton

Le terme « intelligence artificielle » est aussi évocateur des géants de la tech – Google, Meta, Alibaba, Baidu – et des acteurs émergents – OpenAI et Anthropic, entre autres. Si les gouvernements viennent moins facilement à l’esprit, ce sont eux qui façonnent les règles dans lesquelles les systèmes d’IA fonctionnent. Depuis 2016, différentes régions et nations férues de nouvelles technologies en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord, ont mis en place des réglementations ciblant l’intelligence artificielle. D’autres nations sont à la traîne, comme l’Australie, qui étudie encore la possibilité d’adopter de telles règles. Il existe actuellement plus de 1 600 politiques publiques et stratégies en matière d’IA dans le monde. L’Union européenne, la Chine, les États-Unis et le Royaume-Uni sont devenus des figures de proue du développement et de la gouvernance de l’IA…

Lire la suite sur Factuel

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Qui est à la tête de l’OMS ? C’est quelqu’un qui n'a pas été élu, qui n'a aucune compétence scientifique ni médicale, et qui a commencé sa carrière en Éthiopie dans le bureau politique d'un groupe terroriste, accusé de détournement de fonds et de génocide ! Dans cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This