La décision du Conseil d’État qui bouleverse le PAF

Médias2

Sollicité par l’ONG Reporters sans frontières (RSF), le Conseil d’État a mis en demeure l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom, ex-CSA) de surveiller la chaîne d’information CNews. La droite s’indigne (voir par exemple le « savon » passé sur Cnews, le 14 février, par Robert Ménard, co-fondateur et ancien directeur de RSF, à l’actuel directeur de cette ONG) et une partie de la gauche exulte (voir l’éditorial de Thomas Legrand sur Libération, 19 février). Mais chacun se demande à présent : à qui le tour ? Une fois ouverte la boîte de Pandore, quel organe d’information pourra échapper à l’inquisition des juges ? Aucun, si l’on en croit Roch-Olivier Maistre, le président de l’Arcom, qui vient d’assurer à La Tribune (18 février) que « cette décision ne concerne pas seulement CNews, mais l’ensemble des médias audiovisuels, qu’ils soient publics ou privés. » Soumettre tous les media, y compris ceux du service public, à une obligation de pluralisme de l’information, ce serait inédit… À gauche et dans les rangs de la majorité, plus d’un redoute un effet boomerang.

Lire la suite sur LSDJ

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This