La dérive totalitaire de l’Occident libéral : la démocratie contre le peuple

désinformation

En l’an 2000, le Président américain Bill Clinton avait moqué les premières mesures chinoises visant à contrôler l’internet comme l’effort désespéré d’un régime totalitaire pour se maintenir au pouvoir. 20 ans après, le renversement est total : l’administration américaine a organisé avec l’appui des réseaux sociaux un système de censure inédit, révélé par les Twitter Files. 2016 apparait comme l’année de la bascule : Donald Trump était élu aux États-Unis quelques mois après que les Britanniques eurent voté en faveur du « Brexit ». La guerre contre la « désinformation » a remplacé la guerre contre le terrorisme. Les grands médias n’ont pas hésité à réclamer des limites à la liberté d’expression pour protéger la « démocratie ».

Lire la suite sur La Sélection Du Jour

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This