Le deuil caché

Avortement4

« Je ne pensais pas culpabiliser autant de quelque chose de légal » dit Marion, mère de deux enfants et ayant vécu deux avortements. « Attention ça fait mal puisque 40 ans après j’y pense encore » confie Sylvie Leptit. Alors que le droit à l’avortement pourrait devenir un droit garanti par la Constitution, évoquer les conséquences de l’acte est rare, voire tabou. Le film donne la parole à cinq femmes ayant vécu l’avortement, qu’elles le regrettent ou pas. Elles ont vécu ce « chamboulement intime » et ont besoin de témoigner des conséquences physiques, morales, sociales et spirituelles d’un acte qui n’a rien d’anodin.

Lire et voir la suite sur KTO

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This