Les philosophes auditionnés sur la fin de vie

Jacques Ricot témoigne de ses 30 ans d’expérience du sujet. Les dix premières années il a choisi de se taire. Aujourd’hui il veut rappeler les fondamentaux : « le soin médical c’est guérir quand c’est possible, c’est soulager toujours ». L’euthanasie arrête l’accompagnement. « Elle ne soulage pas le patient, elle le supprime », rappelle le philosophe. Dès lors il conteste qu’on puisse la qualifier de soin. Nous Au contraire, pour Raphaël Enthoven : « exaucer la volonté de quelqu’un est un soin donc l’euthanasie est un soin ». Suffirait-il que quelqu’un demande quelque chose pour que ce soit un soin ?, s’étonne Jacques Ricot.

Lire la suite sur genethique.org

Catégorie : Bioéthique | Fin de vie

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This