L’inutilité de la décarbonation

Climat

Depuis 30 ans le débat est ouvert sur la responsabilité humaine à l’égard du climat. Ce débat oppose les « climato-croyants » qui sont certains que l’homme est responsable des variations climatiques ( voire météorologiques),  et les « climato-sceptiques » qui mettent en doute cette conviction. Force est de constater que ce sont les partisans du premier point de vue qui ont jusqu’à présent gagné et qui dictent la politique mondiale, non seulement aux Nations Unies et d’abord au sein de leur prolongement le GIEC qui les inspire – mais aussi au niveau des gouvernements, des grandes institutions internationales, et plus généralement des forces économiques et des médias du monde entier ou presque.

Lire la suite sur Association des climato-réalistes

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This