Neurotechnologies : l’urgence de protéger nos pensées

Cerveau connecté

Une ONG américaine a mis en garde contre les dangers liés aux « neurotechnologies » pour le grand public, c’est-à-dire la commercialisation d’appareils capables d’enregistrer l’activité du cerveau, voire de l’influencer, sans garde-fous suffisants pour les consommateurs. Suivant ses recommandations, le Colorado vient de promulguer une loi pour protéger la confidentialité des « données neuronales ». « C’est une première pour un état américain, et dans le monde en général », s’est félicité Jared Genser, cofondateur de Neurorights Foundation, lors d’une conférence de presse. Cette ONG tente d’alerter les autorités au sujet des risques présentés par des appareils relevant des « neurotechnologies » : des bandeaux pour améliorer le sommeil, des oreillettes qui aident à méditer, des capteurs crâniens pour mieux jouer au golf, etc. Ils sont capables de récolter des données ultra personnelles, et de les analyser dans une application pour renseigner l’utilisateur sur ses performances, mais aussi d’influencer le comportement.

Lire la suite sur The Epoch Times

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This