Nouvelle-Zélande: interdit d’enseigner à cause du prénom d’un élève transgenre

persécution

En février, le tribunal disciplinaire des enseignants de Nouvelle-Zélande, composé d’un juriste et de deux enseignants, a retiré sa licence d’enseignement à un professeur chrétien. En raison de ses convictions religieuses, celui-ci a catégoriquement refusé d’appeler un élève transgenre par « son prénom masculin préféré ». « Cette conduite était complètement inappropriée et hors de propos. Cela risquait de déprécier l’élève et de minimiser l’énorme événement personnel qui se produisait dans sa vie. Cela dépassait bien les limites du rôle d’un enseignant », a souligné le vice-président du tribunal Timothy MacKenzie.
Lire la suite sur Évangéliques info

Sur le même thème

Sur le même thème

Journée LGBTI+ du barreau de Paris

Journée LGBTI+ du barreau de Paris

Le 12 juin, la DILCRAH (La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT) participait à la première journée LGBTI+ organisée avec le Barreau de Paris et l'association Française des avocats LGBT+, pour des avocates et...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This