Covid 19 : témoignage d’un ancien directeur d’EHPAD

Personnes âgées3

Gabriel Faugloire, ancien directeur d’EHPAD et auteur de L’Église et la crise sanitaire : « J’ai tout d’abord été sidéré par le premier discours d’Emmanuel Macron le 16 mars 2020, faisant suite à la déclaration de pandémie le 11 mars par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Notre président annonce à six reprises que la France est « en guerre » sanitaire et présente les mesures d’un confinement national inédit de la population, y compris pour nos aînés dans leurs chambres d’EHPAD. Saisi par une forte émotion intérieure m’invitant à refuser ce qui me paraissait profondément non ajusté, je n’ai pas pu aller jusqu’au bout de son allocution. La sidération s’est poursuivie quelques jours plus tard, avec la parution le 25 mars 2020, d’un décret interdisant la prescription de l’hydroxychloroquine (molécule connue depuis plus de 70 ans et qui avait déjà été utilisée avec succès pour le SARS-COV1 en 2002), suivi dès le lendemain par l’autorisation exceptionnelle par décret d’usage du Rivotril en EHPAD par les médecins traitants (puissant sédatif réservé habituellement aux services hospitaliers). Ainsi on interdisait un jour un médicament qui peut soigner (le paracétamol ne soigne pas) et le lendemain on autorisait un médicament dont on sait qu’il conduit à la mort.

Lire la suite sur le Salon beige

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This