Effacer la « mémoire épigénétique » des cellules iPS

Laboratoire1

La capacité de reprogrammer artificiellement des cellules somatiques humaines, telles que les cellules de la peau, en cellules souches pluripotentes induites (iPS) a permis de produire un « nombre pratiquement illimité » de cellules semblables aux cellules embryonnaires (CSE). Les applications sont « très répandues dans la modélisation des maladies, le criblage de médicaments et les thérapies cellulaires ».

Dire la suite sur Généthique

Catégorie : Bioéthique | PMA/GPA | Sciences

Sur le même thème

Sur le même thème

Omicron : le chaînon manquant

Omicron : le chaînon manquant

Pour Jean-Marc Sabatier, Docteur en Biologie Cellulaire et Microbiologie, HDR en Biochimie et Directeur de Recherche au CNRS, qui relaie cette vidéo, les propos du professeur Takayuki Miyazawa, de l’Institut de recherche sur les virus de l’Université de Kyoto,...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This