Eurovision : une victoire démoniaque

Eurovision 2024

La Nouvelle Suisse a choisie de se maudire elle-même pour remporter le concours européen de la chanson. Déguisé en piaf rose, Nemo, son candidat, a marqué l’entrée officielle des helvètes dans le « monde d’après », le monde non-binaire. Il a transgressé « le code » de la religion, comme le proclament haut et fort le titre de sa chanson, les paroles, mais aussi son nom, son clip officiel et son accoutrement, nous suggérant de lire son nom à l’enFer, « OMEN » (malédiction, dans un langage inversé si cher aux satanistes, le signe de la naissance de Damien, l’antéchrist d’Hollywood). « Je suis allé en enfer et je suis revenu pour briser le code » – comprendre « celui qui résumait l’humanité adamique en mâle et femelle ».

Lire la suite sur Nicolas Blogdei
NDLR. En 2016, l’inauguration du Saint-Gothard, le tunnel de l’enfer avait défrayé la chronique, et bien d’autres exemples montrent que malgré que Dieu restera dans la plupart des constitutions cantonales, les racines du mal sont plus profondes que celles qui se sont révélées à l’Eurovision 2024.​​​​​​​

Paroles de la chanson Eurovision Suisse
« Bienvenue au spectacle, faites-le savoir à tout le monde.
J’en ai fini de jouer le jeu, je vais me libérer de ces chaînes.
Vous feriez mieux de vous attacher, je vais verser une autre tasse.
C’est ma bohème, alors buvez-la, mon ami.
(Oh) (Oh)
Cette histoire est ma vérité
Moi, je suis allé en enfer et en retour pour me remettre sur la bonne voie
J’ai déchiffré le code, woah
Comme les ammonites, j’ai juste donné du temps, maintenant j’ai trouvé le paradis
J’ai déchiffré le code, woah
Ouais
Laissez-moi vous raconter une histoire sur la vie
Sur le bien et le mal, mieux vaut vous accrocher
Qui décide de ce qui est mal, de ce qui est bien
Tout est équilibre, tout est lumière
J’ai tellement de choses en tête et je suis éveillé toute la nuit
Je suis tellement excité, je suis tellement enthousiaste
C’est plus grand que moi, je suis tellement excité, comme
(Oh) Laissez-moi goûter les bas et les hauts
(Oh) Laissez-moi ressentir cette peur brûlante
(Oh) Cette histoire est ma vérité
Moi, je suis allé en enfer et en retour pour me remettre sur la bonne voie
J’ai déchiffré le code, woah
Comme les ammonites, j’ai juste donné du temps, maintenant j’ai trouvé le paradis
J’ai déchiffré le code, woah
Quelque part entre « hoes and ones »*
C’est là que j’ai trouvé mon royaume à venir
Mon cœur bat comme un tambour
Quelque part entre « hoes and ones »*
C’est là que j’ai trouvé mon royaume à venir
Mon cœur bat comme un tambour
Moi, je suis allé en enfer et en retour pour me remettre sur la bonne voie
J’ai déchiffré le code, woah
Comme les ammonites, j’ai juste donné du temps, maintenant j’ai trouvé le paradis
J’ai déchiffré le code, woah, woah. »
​​​​​​​*  « hoes and ones » : peut aussi être une référence sexuelle (les prostituées, en argot) et blasphématoire (« les élus »).
Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Éditeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Etiquettes : Eurovision | satanisme | Suisse

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This