Face au handicap ou à la pauvreté, l’”aide médicale à mourir” se généralise au Canada

aide médicale à mourir

Alors qu’elle veut vivre, Kat, une trentenaire atteinte d’une maladie chronique, a obtenu l’”aide médicale à mourir” (AMM) dans l’État de Colombie Britannique au Canada. Atteinte du syndrome d’Ehlers-Danlos, et ne parvenant pas à trouver un « suivi adapté », sa demande d’“aide médicale à mourir” auprès du Fraser Health a été acceptée sans difficulté. Les documents lui confirment qu’elle peut « programmer sa mort à tout moment ». En proie à des difficultés financières, elle constate qu’il est « beaucoup plus facile de laisser tomber que de continuer à se battre ».

Lire la suite sur genethique.org

Sur le même thème

Sur le même thème

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Fin de vie : 1 900 amendements déposés

Le projet de loi ouvrant l’aide à mourir entre dans une nouvelle étape. Après les auditions de différents acteurs fin avril, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a démarré le lundi 13 mai en fin de journée l’examen du texte. Les 71 députés de la commission...

lire plus
Stratégie décennale des soins palliatifs

Stratégie décennale des soins palliatifs

Le gouvernement a publié récemment sa stratégie décennale pour renforcer les soins palliatifs. Ce rapport était attendu depuis de nombreuses semaines. Lancée en juin 2023, une Commission présidée par le Professeur Franck Chauvin, ancien président du Haut Conseil pour...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This