Un jeune trisomique meurt à 16 ans d’une pleurésie purulente par inapplication de soins préconisés

La situation des soins aux patients lorsqu’ils sont frappés d’une grave maladie est dans une phase critique très préoccupante en France. Des familles en effet ont malheureusement la douleur d’avoir perdu un proche par défaut de soins adaptés ou par manquements aux protocoles de soins établis qui les auraient sauvés de la mort. S’agit-il là de non-assistance appropriée à personne en danger de mort ou d’un refus coupable d’appliquer les protocoles en vigueur lorsqu’ils sont établis et préconisés ?  La question est posée et mérite impérativement des réponses car il n’est pas concevable en France, dans le pays des droits de l’homme, que l’on envoie à la mort des patients qui n’ont pas été médicalement correctement pris en charge et qui sont en définitive décédés des suites d’une non mise en œuvre des soins préconisés !

Lire la suite sur aulnaycap.com

Catégorie : Bioéthique | Handicap
Etiquettes :

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This