IVG : la double clause de conscience des médecins est-elle menacée ?

médecin (2)

Après l’inscription dans la Constitution de « la liberté garantie à la femme d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) » votée le 4 mars 2024, des voix se sont élevées, notamment chez des élus de La France Insoumise (LFI) et d’Europe Écologie-les Verts (EELV), pour réclamer la suppression de la double clause de conscience, spécifique à l’IVG et établie par la loi Veil. Interrogée à ce sujet sur France 2, le jeudi 7 mars, Catherine Vautrin, la ministre du Travail et de la Santé, a néanmoins affirmé, « je ne toucherai pas à la clause de conscience des médecins », précisant que les médecins pouvaient toujours orienter leurs patientes vers un autre praticien.

Lire la suite sur Aleteia

Sur le même thème

Sur le même thème

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Y-a-t-il encore un médecin à l’Élysée ?

Depuis plusieurs semaines, de nombreux d’observateurs, tant en France qu’à l’international, s’interrogent dans les médias sur l’état de santé d’Emmanuel Macron. Le médecin de l’Élysée est là pour s’assurer de la santé du président de la République. Il doit également...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This