Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

transgenre (1)

Le 21 juin, la Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille née en 2020 grâce à son sperme congelé avant son changement de genre (cf. Né homme, la justice ordonne qu’il soit déclaré “mère” de son enfant). Cette personne avait déjà eu une première fille avec sa compagne en 2018, avant de changer légalement de genre en novembre de la même année. Sa demande pour être déclarée « parent » de ses deux filles ayant été rejetée, la femme transgenre a intenté un procès pour obtenir cette reconnaissance. En février 2022, le tribunal des affaires familiales de Tokyo a rejeté sa requête au motif qu’elle n’était ni un « père » ni une « mère qui accouche » au sens du code civil. Puis, en août de la même année, la Haute Cour avait reconnu son lien de filiation avec sa première fille tout en refusant d’établir celui avec son second enfant.

Lire la suite sur Génèthique

Catégorie : Famille | Genre
Etiquettes : Femme transgenre | Japon | Père

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This