La détermination sans faille de Me Virginie Araujo-Recchia

Virginie Araujo

Le 22 mars 2023, Me Virginie de Araujo-Recchia ainsi que six autres personnes ont été arrêtées par la DGSI dans le cadre d’une enquête liée à Rémy Daillet, mis en examen le 22 octobre dernier pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Elle était l’avocate de cet homme, connu pour ses appels insurrectionnels visant à renverser le gouvernement. Elle ressort de garde à vue le 24 mars et nous confie aujourd’hui son ressenti à travers un communiqué officiel, dans lequel elle souligne que « rien ne lui est reproché »« Je n’ai fait l’objet d’aucune poursuite, je n’ai pas été mise en examen, ni même placée sous le statut de témoin assisté », explique-t-elle. Elle y raconte comment s’est déroulée l’interpellation ainsi que l’interrogatoire, en insistant sur les « conditions déplorables » dont nous faisait aussi part Sylvain Baron, Gilet jaune et auteur également arrêté ce jour-là. Puis, elle pose la question : « N’était-il pas plus simple de me convoquer plutôt que de m’emmener devant mes enfants et de me garder à vue dans des conditions déplorables sachant qu’il s’agissait, au final, uniquement d’obtenir des renseignements puisque rien ne m’est reproché ? »

Lire la suite sur France-Soir

Crédits photographiques : France Soir

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This