La nouvelle médecine selon Emmanuel Macron

médecine

Lors de sa conférence de presse le 16 janvier où le sujet de la santé a été largement évoqué, le président de la République a notamment abordé la rémunération des médecins libéraux qu’il souhaite être autour du patient et non plus à l’acte. Il ne l’a pas nommé, mais c’est de la capitation. La capitation existe déjà dans les pays anglo-saxons, et dans le fameux NHS (National Health Service), que le gouvernement français prend pour modèle. Beaucoup de médecins sont contre cette capitation car c’est néfaste pour l’accès aux soins des Français : effectivement, la capitation incite les médecins à avoir une grosse patientèle : les délais de consultation vont donc s’allonger, ils ne pourront plus suivre correctement leurs patients. Nous rappelons qu’au Royaume-Uni, il faut 13 semaines pour pouvoir consulter un médecin généraliste !

Lire la suite sur Médecins Pour Demain
NDLR. Si les professionnels de la santé seront les premières victimes de ce dérèglement programmé, les patients, c’est-à-dire chacun d’entre nous, seront les victimes collatérales directes. Nous sommes donc tous concernés.

Catégorie : Économie | Politique | Santé

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Qui est à la tête de l’OMS ? C’est quelqu’un qui n'a pas été élu, qui n'a aucune compétence scientifique ni médicale, et qui a commencé sa carrière en Éthiopie dans le bureau politique d'un groupe terroriste, accusé de détournement de fonds et de génocide ! Dans cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This