L’accord sur la pandémie ne donnerait à l’OMS aucun pouvoir

OMS

A l’approche de la 77ème Assemblée mondiale de la santé fin mai 2024, la pression monte face au projet d’un “Accord Pandémie” et de révision du Règlement sanitaire international. À l’OMS, les groupes de travail ne sont pas parvenus à produire à temps les textes devant être soumis aux membres pour qu’ils en discutent dans leurs assemblées nationales. Par ailleurs, les propositions avancées dans les documents préparatoires sont considérées par un nombre croissant de citoyens et de politiques comme des atteintes à la souveraineté nationale et à la vie privée. Devant le possible échec des négociations et le report du vote à l’an prochain, le directeur de l’OMS hausse le ton et tente de rallier les forces politiques pour effectuer un passage en force des “instruments pandémiques”.

Lire la suite sur Covid Hub
NDLR. Reprenant le texte intégral du discours de Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, Covid Hub nous propose une analyse documentée point par point, permettant de décoder et de mieux comprendre les enjeux.

Catégorie : Mondialisation | OMS

Sur le même thème

Sur le même thème

Traité pandémie : échec (mais pas mat…)

Traité pandémie : échec (mais pas mat…)

L'OMS, forcée, semble reculer sur son traité pandémie. Mais les pervers ne sont jamais à court de tours dans leur sac... Ce d'autant moins qu'ils peuvent toujours s'appuyer sur la prostitution journalistique indéfectible des titres mainstream. Pourtant, la résistance...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This