L’État de droit contre la liberté ?

Après l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi contre les dérives sectaires, après l’arrêt du Conseil d’État sur le pluralisme et l’indépendance de l’information, l’ancien député (LR) Guenhael Huet s’interroge sur le fragile équilibre entre la liberté d’expression et ses limitations. L’État de droit ne se réduit pas, comme on le croit trop souvent, à la production et à l’empilement, souvent confus, de normes législatives et réglementaires ou de décisions de justice. L’État de droit repose sur une exigence qualitative et fondamentale : le respect par l’État des règles de droit qu’il a lui-même instaurées.

Lire la suite sur Ouest-France

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Comprendre le traité pandémies de l’OMS

Qui est à la tête de l’OMS ? C’est quelqu’un qui n'a pas été élu, qui n'a aucune compétence scientifique ni médicale, et qui a commencé sa carrière en Éthiopie dans le bureau politique d'un groupe terroriste, accusé de détournement de fonds et de génocide ! Dans cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This