PfizerGate : la surprenante requête du Parquet européen

loi-ethique-et-justice-de-dieu

Le samedi 18 mai 2024 à 10h s’est tenue la conférence de presse du lobbyiste Frédéric Baldan et Me Diane Protat qui ont porté plainte contre Ursula von der Leyen, Albert Bourla, Pfizer, BioNtech. Initialement rejoints pas des partis politiques belges et français, des victimes ainsi que par deux États membres, la Pologne et la Hongrie, au dernier moment se sont joints 467 navigants. Une massification importante des plaignants qui a surpris le tribunal et le juge d’instruction Frenay. Cette audience se tenait suite à une surprenante requête d’irrecevabilité délivrée par le Parquet européen (EPPO : European Public Prosecutor Office). Surprenante, car lorsque Me Protat demandait à l’EPPO leur dossier d’enquête, un officier de l’EPPO, sans vouloir décliner son identité, lui expliquait « qu’il n’y avait pas de dossier » ! Le dossier d’enquête est celui qui regroupe tous les actes et devoirs que l’EPPO devrait avoir accompli pendant la procédure et qui doit être impérativement mis à disposition de toutes les parties…

Lire la suite sur France-Soir
NDLR. Décidément, les ramifications politiques de cette affaire n’ont pas fini de nous surprendre. On retrouve à l’échelon européen les mêmes ingrédients de corruption, de manipulation et de mensonge vécus dans les différents pays européens. À connaître a minima dans la perspective des prochaines élections européennes.

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This