Prix Nobel ostracisé pour avoir dénoncé la « corruption » de la climatologie

John_Francis_Clauser_(cropped)

Au début du mois, John Clauser, prix Nobel de physique 2022, a vertement critiqué la doxa de « l’urgence climatique ». À ses yeux, cette « dangereuse corruption de la science menace l’économie mondiale et le bien-être de milliards d’êtres humains ». La sanction ne s’est pas fait attendre. Il devait donner devant le FMI une conférence sur les modèles climatiques – elle a immédiatement été annulée et la page annonçant l’événement a disparu du site du FMI. Cette conférence était intitulée « Quelle confiance peut-on accorder aux prédictions climatiques du GIEC ? Parlons-en. » Une réponse dubitative n’était, apparemment, pas politiquement correcte.

Lire la suite sur l’Association des climato-réalistes 

Etiquettes : climatologie | GIEC | John Clauser

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre la logique éliminatoire

Comprendre la logique éliminatoire

Dans cette entrevue avec Dominique Tassot, président du CEP, le Centre d’Études et de Prospective pour la Science, nous explorons en profondeur les incohérences du mythe de l'évolution, notamment les chaînons manquants, l'âge de la Terre, et le lien entre athéisme et...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This