Aujourd’hui, on “fait”, on fabrique un enfant, on ne l’engendre plus

Laboratoire

Un homme britannique souffrant d’infertilité a mélangé son sperme avec celui de son père, dans le but de féconder sa femme. Désormais, il est le père d’un petit garçon de 5 ans. Un « arrangement » qui aurait dû rester secret mais qu’une procédure judiciaire a dévoilé dans des circonstances floues (cf. Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme). Danielle Moyse, philosophe, professeur et chercheuse associée à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, livre son analyse de cette affaire. Cette histoire témoigne déjà du fait qu’un élément du corps n’est plus perçu que comme du “matériel génétique” remplaçable, quelle que soit la personne dont il émane. 

Lire la suite sur Généthique

Catégorie : Famille | Procréation

Sur le même thème

Sur le même thème

Olivia Maurel, née par GPA

Olivia Maurel, née par GPA

Alors qu’elle est elle-même née d’une Gestation pour autrui (GPA), Olivia Maurel a rejoint la Déclaration de Casablanca qui réunit plus d’une centaine d’experts de nationalités différentes, qui militent auprès des états pour l’abolition universelle de ce marché de la...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This