Coparentalys ou l’univers de l’enfantement clandestin

GPA (1)

Depuis 2021, la PMA (procréation médicalement assistée) est autorisée en France, y compris pour les couples lesbiens. La GPA (grossesse pour autrui), quant à elle, est encore interdite. En marge des débats de bioéthique, le pouvoir de mise en relation d’internet a fait naître un marché clandestin du don de sperme et du don de ventre, à la frontière de la légalité, abrité derrière la notion de « coparentalité ». Co-parents.fr, DonneurNaturel.com, groupes Facebook aux milliers de membres… les sites et plateformes de rencontres pour faire un bébé pullulent sur l’internet francophone et semblent ne faire l’objet d’aucune régulation. Certains ont plusieurs années d’existence. C’est le cas de Coparentalys, qui se présente comme le « numéro 1 » dans la recherche de coparentalité et propose depuis 2014 des solutions aux parents en devenir…

Lire la suite sur Epoch Times

Catégorie : Famille | PMA/GPA

Sur le même thème

Sur le même thème

L’appel citoyen One Of Us

L’appel citoyen One Of Us

Malgré le vote du Parlement européen ayant introduit le 23 avril la GPA dans une directive sur la traite des êtres humains, le sujet demeure très débattu en France. En effet, Prisca Thevenot, porte-parole du gouvernement, et Clément Beaune, porte-parole de la campagne...

lire plus
Olivia Maurel, née par GPA

Olivia Maurel, née par GPA

Alors qu’elle est elle-même née d’une Gestation pour autrui (GPA), Olivia Maurel a rejoint la Déclaration de Casablanca qui réunit plus d’une centaine d’experts de nationalités différentes, qui militent auprès des états pour l’abolition universelle de ce marché de la...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This