Bientôt du lait artificiel produit sans vaches ?

vache

Remilk, une startup israélienne fondée en 2019, a modifié la levure pour qu’elle produise de la bêta-lactoglobuline, le principal composant du lactosérum. Le cofondateur de l’entreprise, Ori Cohavi, affirme qu’une usine pourrait en théorie « remplacer 50 000 à 100 000 vaches ». « L’idée d’une vache debout dans un joli paysage verdoyant est très loin de la façon dont nous obtenons notre lait » indique le dirigeant qui souligne les problèmes environnementaux. « Il y a des centaines de millions de vaches laitières sur la planète qui produisent des gaz à effet de serre et utilisent beaucoup d’eau et de terres » explique-t-il. « Ce n’est pas la meilleure façon de produire de la nourriture », considère Ori Cohavi. L’entreprise réalise des essais afin de fabriquer du fromage à tartiner, de la crème glacée et des boissons lactées avec des huiles végétales.

Lire la suite sur Génèthique
Sur le même thème Cellules musculaires bovines capables de se multiplier quasi indéfiniment

Sur le même thème

Sur le même thème

Comprendre la logique éliminatoire

Comprendre la logique éliminatoire

Dans cette entrevue avec Dominique Tassot, président du CEP, le Centre d’Études et de Prospective pour la Science, nous explorons en profondeur les incohérences du mythe de l'évolution, notamment les chaînons manquants, l'âge de la Terre, et le lien entre athéisme et...

lire plus
Ma femme a du crédit

Ma femme a du crédit

Des caméras dans les rues, une pour deux habitants. Des applications sur le téléphone portable qui vous tracent à chacun de vos déplacements et enregistrent tout de vos habitudes de consommation. Voilà le quotidien de Lulu et de ses compatriotes, confrontés à cette...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This