Données de santé : suppression des autorisations préalables ?

Intelligence artificielle2

La Commission de l’Intelligence Artificielle (IA), installée par le Gouvernement en septembre dernier, recommande « la suppression des procédures d’autorisation préalable d’accès aux données de santé ». Cette « évolution » devrait selon elle s’accompagner d’une réforme du mandat confié à la CNIL, pour y intégrer un « objectif d’innovation ». Elle a remis son rapport à l’Exécutif le 13 mars. Pour la Commission, l’IA est « une révolution technologique incontournable ». Ainsi, « l’Europe et la France doivent relever le défi de l’IA », « faute de quoi nous n’aurons pas la maîtrise de notre avenir ». Pour ce faire, elle indique six « grandes lignes d’actions ». Parmi elles, « réorienter structurellement l’épargne vers l’innovation et créer, à court terme, un fonds « France & IA » de 10 milliards d’euros », « promouvoir une gouvernance mondiale de l’IA », mais aussi faciliter l’accès aux données et assumer le principe d’une « exception IA » dans la recherche publique ».

Lire la suite sur Gènéthique
NDLR. Le contrôle numérique continue à se mettre en place, tant au niveau français qu’au niveau européen, et touche aussi bien l’identité numérique que les données de santé.

Sur le même thème

Sur le même thème

Redurcir le recensement militaire

Redurcir le recensement militaire

Le ministre des Armées, Sébastien Le Cornu, annonce face à Darius Rochebin sur LCI vouloir "redurcir militairement" le recensement sous une forme inédite pour être prêt à une mobilisation du pays. Écouter la suite sur LCIÉcouter également Des lois terrifiantes contre...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This