Consentement et fin de vie : consentir à mourir ?

Alors que le projet de loi sur la fin de vie devrait être prochainement discuté, même si le calendrier n’est pas clairement fixé, Aline Cheynet de Beaupré, professeur de Droit privé à l’Université d’Orléans et spécialiste des sujets bioéthiques, nous éclaire sur la question du consentement face à l’euthanasie ou au suicide assisté. Peut-on réellement consentir à mourir ? Lire les questions de fin de vie sous l’angle juridique du consentement met en exergue la profonde complexité du sujet. Consent-on à l’euthanasie pour mourir ou ne plus souffrir ? L’euthanasie est-elle demandée ou proposée ? Les questions sont nombreuses.

Lire la suite sur Gènéthique

Sur le même thème

Sur le même thème

Le non choix face à une maladie génétique

Le non choix face à une maladie génétique

Alors que la « liberté » de recourir à l’avortement a été inscrite dans la Constitution, Aurélie Vallon, 27 ans, une maman de Nancy, a accepté de témoigner de l’incompréhension comme des pressions exercées au cours de sa grossesse pour ne pas garder son enfant porteur...

lire plus
L’« aide à mourir » : la prochaine priorité

L’« aide à mourir » : la prochaine priorité

Gabriel Attal ne s’en était pas caché lors de la campagne législative : l’« aide à mourir » reste une priorité pour le camp présidentiel (cf. Législatives : l’« aide à mourir » reste une priorité pour le camp présidentiel). Hier, il a reçu le soutien de l’ancien...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This