Trier les embryons pour réussir à l’université ?

préquelle (16)

Une étude parue dans la revue Science indique que 38% des Américains seraient prêts à sélectionner les embryons selon des critères d’aptitudes intellectuelles potentielles. 28% approuveraient même qu’ils soient édités génétiquement si le procédé était « sûr ». Le sondage mettait en balance le fait que leur futur enfant intègre l’une des 100 meilleures universités (cf. Vers le tri des embryons selon leur QI ?). « Le message de cette enquête est que le public n’est pas révulsé par un eugénisme de consommateur, du moment que vous ne l’appelez pas comme ça bien sûr », commente Antonio Regalado, rédacteur en chef du MIT Technology review sur Twitter (cf. Avis du CCNE : « L’eugénisme n’a plus besoin de coercition »).

Lire la suite sur Généthique

Catégorie : Bioéthique | Procréation

Sur le même thème

Sur le même thème

Une GPA pour devenir grand-père

Une GPA pour devenir grand-père

En Chine, un homme a eu recours à une mère porteuse en secret afin de devenir grand-père. Sa fille unique, âgée de 29 ans, ne souhaite ni se marier, ni avoir d’enfant. L’homme n’avait pas informé sa femme de sa démarche. L’enfant aurait été porté par une étudiante. Sa...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This