Les entreprises et l’emploi méritent mieux que des promesses intenables

Voter bureau de vote

La gravité et l’urgence de la situation dans laquelle est plongé le pays, à la suite de la décision du président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale à la suite des élections européennes, oblige à sortir de “l’affect” pour analyser plus précisément les programmes proposés par les différentes formations politiques. L’ “affect” est en effet un piège nourri par la peur, que ce soit par l’emprisonnement dans nos peurs personnelles ou collectives, ou la peur utilisée par d’autres comme argument électoral en leur faveur ou contre l’adversaire. “N’ayons pas peur !”, nous redit sans cesse la Bible…

Lire la suite sur Aleteia

Sur le même thème

Sur le même thème

Pin It on Pinterest

Share This